Pour un projet ambitieux et crédible pour notre Département: le 29 mars, non à l’abstention!

Ce dimanche, 17 105 habitants de notre canton se sont rendus aux urnes : nous tenons d’abord à les remercier de leur participation.

Les résultats de ce 1er tour des élections départementales sont sans équivoque : en nous plaçant très largement en tête (plus de 46 % des voix), tant à Bagnolet, qu’aux Lilas et à Romainville, les électrices et les électeurs ont manifesté indiscutablement leur volonté de nous voir continuer d’œuvrer à la défense de leurs intérêts au sein du Conseil départemental.

Nous remercions plus particulièrement les 7 548 électrices et électeurs qui nous ont apporté leurs suffrages.

Dimanche prochain, le 29 mars se déroulera donc un 2nd tour. Il doit permettre d’amplifier ce résultat.

Amplifier l’augmentation de la participation. Car même si nous saluons une mobilisation un peu plus forte que pour le scrutin cantonal de 2011, nous ne saurions nous réjouir d’une abstention qui a concerné plus de 62 % des électeurs inscrits. Le droit de vote est un devoir civique, le meilleur moyen de renforcer notre démocratie, grandement fragilisée ces derniers temps : nous n’aurons de cesse de convaincre le plus d’électeurs de l’utiliser.

Amplifier la victoire de la gauche. Sur notre canton, la droite et l’extrême-droite ont été nettement battues : elles ne pourront figurer au 2nd tour. Clairement, les électeurs ont refusé le projet de casse sociale des premiers, de haine et d’exclusion des seconds. Nous sommes convaincus que ce rejet se confirmera également au niveau départemental.

Ce résultat nous encourage à poursuivre sur le chemin qui a été le nôtre depuis le début de cette élection. Nous n’en dévierons pas.

Le chemin de l’union de la gauche, la plus large possible, d’abord. Les premiers, nous avons proposé à l’ensemble des forces de gauche de s’unir, tant nous n’avons d’adversaires qu’à droite et à l’extrême-droite. Tout au long de la campagne, nous avons cherché à construire cette unité : autour du Parti Socialiste, du Mouvement de la Gauche Citoyenne, d’Europe Écologie Les Verts, du Parti Radical de Gauche, des Citoyens Gaullistes de Romainville et de bien d’autres encore, nous y sommes largement parvenus. Ce rassemblement, s’est renforcé avec le retrait de la candidature de Sofia Dauvergne et Laurent Jamet, candidats du Front de Gauche pour une gauche unie.

Le chemin du sérieux et de l’expérience ensuite. Forts de nos parcours de Maires des Lilas et de Romainville, et de Vice-présidents du Conseil général, nous continuerons à porter un projet ambitieux mais crédible pour notre Département, à refuser la démagogie et les promesses irréalistes. Nous privilégierons toujours le débat démocratique, la confrontation des idées et des projets et ne serons jamais les candidats des petites attaques.

Le chemin d’un Département résolument moderne et solidaire, dynamique et durable dans la lignée de l’action impulsée par Claude Bartolone à partir de 2008, conduite par Stéphane Troussel depuis 2012. OEuvrer pour la jeunesse, l’éducation et la petite enfance, faire de la Seine-Saint-Denis un Département exemplaire en matière de développement durable, agir pour renforcer la solidarité à l’égard des plus fragiles et des plus modestes, moderniser les transports, dynamiser encore l’économie du Département…, nos priorités demeureront les mêmes.

Le 22 mars vous avez manifesté votre volonté de nous voir poursuivre notre action au sein du Conseil départemental. Ce résultat doit être validé le 29 mars et nous donner encore davantage de force pour continuer à défendre les intérêts des habitants de Bagnolet, des Lilas et de Romainville.

Avec vous, pour vous, nous porterons cette belle ambition de continuer à faire de nos trois communes et de la Seine-Saint-Denis, un territoire durablement moderne, dynamique et solidaire.

Corinne Valls                                                                                                        Daniel Guiraud

professionfoi_2nd_tour

Intervention de Corinne Valls – Conseil municipal du 25 mars 2015

Intervention de Corinne Valls, Maire de Romainville, lors du Conseil municipal du 25 mars 2015.

« Mes chers collègues,

Vous le savez c’est toujours un moment important que ce conseil consacré à l’examen et l’adoption du budget. Moment important pour les Romainvilloises et Romainvillois puisqu’il s’agit de fixer les deniers publics consacrés à tous les secteurs de la vie quotidienne tant en fonctionnement qu’en investissement.

Moment important pour le Maire, pour l’ensemble de l’équipe municipale qui a préparé ce budget à partir des choix politiques validés par la population à l’occasion de l’élection municipale.

Moment important pour les élus d’opposition qui vont avoir, je n’en doute pas, l’occasion de faire valoir leurs différences voire leurs divergences.

Moment important donc mais somme toute classique si ce n’était le contexte dans lequel s’inscrit cette soirée.

Nous sommes entre les deux tours de l’élection départementale.

L’abstention, ce 22 mars, a été un peu moins forte qu’annoncée mais demeure récurrente et préoccupante.

Le FN, ce 22 mars, totalise un pourcentage en deçà de celui claironné par les sondages. Mais il continue sa progression dans notre pays comme dans notre canton, notre ville.

La gauche rassemblée dans notre département ne s’est pas effondrée, contrairement, là encore aux prédictions, et de nombreux ballotages sont favorables pour peu que la discipline républicaine l’emporte.

Et c’est là où je voulais en venir ce soir. Je ne peux, aujourd’hui, présider cette assemblée comme j’ai pu, le faire jusqu’à présent.

Je ne peux passer sous silence, les prises de position de certains autour de la table.

Comment peut-on, défiler le 11 janvier, voire pour certain représentant symbolique, jouer des coudes pour se trouver au 1er rang ?

Comment peut-on soit disant, dénoncer les extrémismes, et refuser d’appliquer le désistement républicain ?

La haine, l’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie, le racisme, le fascisme, pour moi n’ont pas droit de cité dans notre pays.

Lorsqu’il a fallu en 2002 apporter nos suffrages à Jacques Chirac contre le Pen, nous l’avons fait. Lorsque dans cette ville, Robert Clément s’est trouvé face à un candidat FN, Marcel Trasi, tête de liste du RPR a appelé à voter pour Robert Clément.

C’est ainsi que l’on est fidèle aux valeurs de la République : Liberté, égalité, fraternité.

Elles sont le ciment de notre société, et nous avons dramatiquement mesuré tout récemment la fragilité de cette dernière.

Alors pour ma part, je réfute le droit à qui que ce soit de m’injurier, d’injurier les gens de gauche et de la gauche socialiste notamment, les Républicains, en brandissant le « ni-ni ». Cette droite-là, est indigne et si son ténor Sarkozy fait semblant de découvrir, pour mieux soi-disant le fustiger, le programme affligeant de la famille le Pen, en réalité, les faits le démontrent, il les préfère, et de loin à la gauche.

Si dimanche prochain, à l’issue, de triangulaires, des candidats FN sont élus, vous en porterez toute la responsabilité, Messieurs et Madame les élus de droite.

Alors de grâce, ce soir, épargnez nous votre discours démagogique, aux accents sociaux, ce soir, je vous le dis d’emblée, je ne le supporterai pas.

Et mieux, vous voterez, je l’espère grandement, contre ce budget parce qu’aucune des actions et interventions qu’il compte ne peut correspondre aux choix de gestion que vous appelez de vos vœux.

Des choix, nous l’avons vécu lors du dernier conseil, qui font que vous n’accordez pas de garantie d’emprunt à l’OPHLM pour réparer les ascenseurs et réhabiliter les logements sociaux sur notre ville.

Cela en dit long sur vos options politiques mais ça rime bien avec ce non désistement républicain !

Alors ce soir, ayez le courage de vos actes, montrez votre vrai visage.

Chacun le sait, même si certains ne veulent pas toujours le reconnaitre, la majorité municipale a eu, en permanence, comme fil rouge, la volonté de protéger les Romainvilloises et Romainvillois, de préparer avec et pour eux l’avenir et pour ce faire d’innover à chaque fois que nécessaire et possible.

C’est , ce jour encore, tout le sens du budget que nous présentons, avec la constante depuis 7 ans, du maintien des taux des taxes fiscales, et le souci d’une bonne gestion «  en bon père de famille » comme l’on dit communément.

Ce qui signifie que nous empruntons avec parcimonie, l’œil rivé sur le ratio de désendettement, encore cette année dans le vert.

Nous maitrisons les dépenses de fonctionnement tout en renouvelant, modernisant, développant le service public local. Un service local donnant, cette année encore, la priorité à nos plus jeunes concitoyens tant d’un point de vue de l’éducation, de l’accès à la culture que des conditions d’accueil avec les travaux lourds dans les écoles, la création de nouvelles structures pour les plus petits, ou l’agrandissement d’établissements scolaires.

Une priorité qui ne déshabille pas les autres habitants de notre ville, puisque la philo, les compagnies en résidence, la fabrique des savoirs, les loisirs, s’adresse à tous.

Puisque l’amélioration de l’accueil dans les équipements sportifs, au centre de santé, (l’inauguration du nouveau centre aura lieu le mois prochain) ou au conservatoire, vise tous les romainvillois.

Puisque ce budget s’attache à améliorer l’environnement, à s’inscrire pleinement dans la transition énergétique en intervenant notamment sur les bâtiments communaux peu ou mal isolés.

Ce budget n’omet pas les questions relatives à la sécurité, car au-delà des interventions éducatives et de rénovation urbaine (terminaison de Cachin et démarrage de Gagarine), les dépenses liées à cette question au travers des effectifs et des moyens matériels alloués à la police municipale, ou encore de la pose d’une deuxième tranche de caméras, y sont inscrites.

En conclusion, cette année encore, le budget met en exergue toutes les valeurs portées par la majorité municipale, des valeurs qui nous ont valu pour la septième fois un succès électoral et nous conforte dans nos engagements vis-à-vis de la population Romainviloise.

Je vous remercie de votre attention. »

Intervention de Patrice Calsat, Maire-adjoint aux Finances

Intervention de Patrice Calsat, Maire-adjoint aux Finances et au Sport lors du Conseil municipal du 25 mars 2015 sur le vote du budget.

« Madame le Maire,

Mes chers collègues,

Le premier budget primitif de cette mandature traduit les priorités que nous avons fixées pour le mandat : Renforcer la proximité du service public, et rendre plus attractif et agréable le cadre de vie des Romainvillois et tout cela sans augmenter les taux de fiscalité.

L’équilibre global de ce budget de 74 450 920,58 €, a été réalisé grâce à une maîtrise des dépenses de fonctionnement et cela sans diminution du service public, ni des subventions aux associations qui forment le lien social au sein de la commune.

Oui le service public qui nous est cher, nous le défendons sans relâche. Contrairement à d’autres qui souffrent d’une amnésie totale quant à leurs responsabilités dans l’endettement du pays et qui continuent de multiplier leurs propositions démagogiques, passant d’ailleurs sous silence leur demande nationale de 150 milliards d’économie supplémentaires, le vote de leurs sénateurs contre la création de postes d’enseignants ou encore leur proposition de passer aux 39heures payées 35. Parce que sous le vocable de politique de responsabilité qu’ils prônent, il s’agit d’une véritable politique d’austérité que nous refusons et que nous combattons.

Ou à d’autres encore qui nous rabâchent sans cesse la lutte contre l’austérité en prenant l’exemple de Syriza mais sans propositions concrètes et encore moins réalistes. D’ailleurs lors du DOB, Madame le Maire vous avez proposé de venir présenter un budget alternatif. Je doute que vous ayez la moindre proposition chiffrée – je dis bien chiffrée car des propositions farfelues sont facile à promettre – à nous soumettre ce soir. Mais cela n’est pas une grande surprise.

A Romainville, la municipalité mène une politique en faveur du service public pour tous les romainvillois.

Les résultats du premier tour des élections départementales n’ont fait que conforté notre politique en plaçant très largement en tête le binôme de Corinne Valls et Daniel Guiraud. Loin d’un triomphalisme qui serait malvenu au vu de l’abstention et du score malheureusement haut du FN, nous ne pouvons que constater que les romainvilloises et les romainvillois ont confirmé leur vote des élections municipales de 2014.

Comme je l’ai indiqué, la municipalité a pour objectif majeur de garantir un service public local de qualité et cette année encore nous développons notre offre en matière de services publics. En créant un véritable service public du savoir et de la connaissance ; à savoir la Maison de la Philo qui sera inaugurée au sein de la Médiathèque Romain ROLLAND le 16 mai prochain, la municipalité participe ainsi au développement des conditions nécessaires au « mieux  vivre ensemble ». Cette Maison de la Philo renforce toutes les actions que la municipalité mène depuis de nombreuses années sur notre commune et qui ont été récompensées par le label ville-philosophe, seule ville de France à l’avoir !

La municipalité a également conscience de la nécessité de développer des actions favorisant l’ouverture d’esprit, l’art du dialogue, l’esprit critique et la pratique du débat, mais aussi le plaisir de la pensée. La mise en place des nouveaux rythmes scolaires dès la rentrée 2013 a été une évidence pour nous et aujourd’hui nous pouvons en être fiers, même si nombre d’élus de l’opposition nous ont critiqué. Aujourd’hui nous sommes fiers d’avoir mené à bien, dans la concertation, cette grande réforme pour nos enfants. Les nouveaux rythmes scolaires ont été pérennisés et même renforcés par la mise en place de parcours culturels dans le cadre des activités périscolaires au sein des écoles primaires.

C’est dans cette optique que nous avons mis en place notre PEDT afin de favoriser le bien-être et le bien-devenir de chaque enfant, dans un souci de lutter contre les inégalités d’accès à la culture, aux sports, aux loisirs, à la connaissance. Suite aux tragiques événements de début d’année, nous allons adopter, au cours, de ce conseil, un premier avenant pour y insérer un volet « laïcité et citoyenneté ».

Notre municipalité agit pour le domaine culturel, ce qui n’est malheureusement plus le cas dans certaines villes que la droite a gagné lors des dernières élections municipales. Allez demander aux habitants du Blanc Mesnil ou de Saint Ouen le devenir de la politique culturelle et même associative dans leur ville : il n’y en a plus. Nous, nous avons fait le choix inverse en signant la résidence d’implantation de la compagnie JAKART dans le cadre de notre convention de coopération culturelle et patrimoniale avec le Conseil général.

Mais également en promouvant des compagnies locales avec la résidence de la compagnie « Inextenso 93 » et le partenariat culturel avec la compagnie « Jetzt » dont nous allons voter des avenants ce soir.

Les nouvelles actions mises en œuvre ces dernières années doivent se poursuivre notamment pour la petite enfance avec l’accompagnement des Maisons d’Assistantes Maternelles (MAM) et le développement du partenariat avec les crèches nouvellement installées sur la ville, le nombre de places d’accueil pour la petite enfance sera donc en augmentation sur le territoire (7 à Biocrèche et 6 aux Chantaloups).

Le Forum « à vos marques, prêts, rentrez », qui a permis aux Romainvillois, de tout âge, d’organiser au mieux leur temps libre ainsi que le renfort de nos dispositifs de réussite éducative avec la création d’un nouveau club coup de pouce a contribué à la réussite éducative de chaque élève. Ces actions seront bien entendu renouvelées en 2015 et renforcées.

Au total, la section de fonctionnement représentera donc 43 827 522,49 € en dépenses comme en recettes. Vous nous critiquez sur le fait que nous économisons sur le budget de fonctionnement, mais vous le voyez nous continuons à œuvrer pour le quotidien de nos concitoyens tout en maîtrisant les coûts.

Car en présentant un budget d’investissement de 30 623 398,09 € en hausse d’environ 12 millions d’euros par rapport au précédent, nous faisons un choix déterminé et volontariste pour préparer la ville de demain, améliorer le quotidien des romainvillois tout en préservant l’économie locale et l’emploi. Je vous rappelle par ailleurs que 70 % de l’investissement public est assuré par les collectivités locales, il est donc primordial pour l’économie que ces collectivités poursuivent leurs efforts d’investissement.

Le budget d’investissement 2015 permettra d’achever la construction et d’équiper le nouveau Centre Municipal de Santé pour un montant de près de 3 000 000 €, de terminer les travaux de voirie au sein du quartier Marcel CACHIN pour environ 600 000 €.

Ce budget permettra également de financer les travaux de restructuration du Conservatoire à Rayonnement Départemental pour 880 000 € en collaboration avec la Communauté d’Agglomération Est Ensemble, ainsi que l’acquisition et les travaux d’aménagement de la future Place des Commerces pour 8 100 000 € en 2015.

Nous avons également prévu un peu plus d’un million d’euros de travaux d’entretien lourd sur le patrimoine dont près de 650 000 € dans les écoles. En plus de ces travaux d’entretien, deux écoles font l’objet de travaux d’extension, il s’agit de l’école élémentaire CACHIN et de l’école maternelle CHARCOT pour environ 850 000 € cette année.

Le logement et le sport ne sont pas en reste puisque 300 000 € de subventions seront allouées à Romainville Habitat pour des travaux de rénovation de son parc immobilier dans le cadre de son plan stratégique de patrimoine et un peu plus de 200 000 € sont prévus pour lancer le travail de préfiguration de ce que sera le stade BALDIT dans les deux années à venir. Mais j’oubliais que pour certains élus le confort des locataires du parc social n’est pas leur priorité. Souvenons nous que des élus, ici présents, ont refusé de voter des garanties d’emprunt pour Romainville Habitat afin d’effectuer des travaux sur les ascenseurs et le bâti dans le patrimoine social!

Vous le voyez, Romainville et notre municipalité peuvent donc être fières de proposer un budget d’engagement, un budget volontariste qui investit pour l’avenir tout en maintenant un service public local de qualité. Et cela malgré la baisse des dotations de l’État, nécessaire au redressement des comptes publics et en n’augmentant pas cette année encore le taux de l’impôt local.

Notre ambition pour Romainville reste intacte, et ce budget en est la preuve. Le résultat de dimanche dernier nous conforte dans cette vision.

Le projet de budget primitif 2015 est donc conforme aux orientations budgétaires présentées lors du Débat d’Orientations Budgétaires le 25 février dernier.

Il s’équilibre en mouvements budgétaires à 74 450 920,58 € se décomposant comme suit:

  • Section de fonctionnement : 43 827 522,49 €

  • Section d’investissement : 30 623 398,09 €

Il reprend bien sûr l’affectation de résultat du Compte administratif et les restes à réaliser 2014.

Je vous remercie de votre attention. »

Dimanche 29 mars, nous devons dire non à l’abstention

Dimanche 22 mars, grâce à vous, la gauche est sortie largement victorieuse du premier tour à Bagnolet, aux Lilas et à Romainville. Nous vous en remercions.

Mais ça n’est pas le cas dans tous les cantons. Or l’enjeu principal est toujours le même : garder notre Département à gauche. C’est dans cet esprit qu’un accord départemental entre toutes les forces de gauche a été signé et que la gauche se présente unie au second tour.

Nous saluons la décision de Sofia Dauvergne et Laurent Jamet, candidats du Front de Gauche de retirer leur candidature pour le second tour des élections départementales. Cette décision contribuera, nous l’espérons, à la victoire de la majorité départementale PS, EELV, MGC, PCF, et PRG dimanche prochain.

Dimanche 29 mars, à Bagnolet, aux Lilas et à Romainville, il n’y aura donc qu’un seul bulletin : celui de la gauche unie. Si la victoire semble donc assurée pour la gauche sur notre canton, elle doit être confirmée. Si la victoire de la gauche semble assurée sur notre canton, elle doit être amplifiée. La mobilisation en faveur d’un Département résolument moderne et solidaire, dynamique et durable doit être poursuivie.

Dimanche 29 mars, nous devons dire non à l’abstention.

Dimanche 29 mars, votons et faisons voter Corinne Valls et Daniel Guiraud, les candidats de la gauche unie.

A4_tract_romainville_lilas_2_nb

Corinne Valls très largement en tête lors du premier tours des élections départementales

A Romainville, Corinne Valls et Daniel Guiraud sont arrivés très largement en tête avec 44,23% des suffrages devant le Front de Gauche (22,54%), le FN (19,47%) et l’UMP (13,76%). Un résultat qui, si besoin en était, conforte largement l’élection municipale de 2014.

Sur le canton de Bagnolet, les résultats sont également sans équivoque. Le binôme Corinne Valls et Daniel Guiraud fait un excellent score avec 46,3% des voix devant le Front de Gauche (21,3%), le FN (16,4%) et l’UMP (16,1%). Un résultat à l’image du projet que nous avons développé dans cette campagne. Un projet en faveur de l’éducation, de la culture, de la petite enfance, du sport, de la solidarité, des transports et de l’écologie urbaine.

Nous souhaitons remercier les 2170 électrices et électeurs de Romainville et l’ensemble des 7548 électrices et électeurs du canton de Bagnolet de leur confiance. Néanmoins, rien n’est encore gagné et nous devons tirer les enseignements de ces résultats.

Le premier c’est que le premier parti reste l’abstention. Même si le taux de participation est meilleur que pour le scrutin cantonal de 2011, il reste tout de même faible et nous nous devons de continuer la mobilisation et d’appeler à aller voter.

Le deuxième enseignement c’est le score tout de même élevé du FN : 3ème à Romainville et sur le canton devant l’UMP! Heureusement ils n’ont pu se qualifier pour le second tour.

Le troisième enseignement et sans doute le plus important c’est que la gauche reste majoritaire sur notre canton et notamment la gauche rassemblée. Ces résultats montrent que la gauche rassemblée est toujours plus efficace que lorsqu’elle est divisée. Nous osons espérer que chacun aura à cœur de faire gagner le binôme de gauche arrivé en tête au premier tour.

Il nous reste une semaine pour toujours mieux mobiliser.

Merci

Déclaration de soutien des élus de la majorité

Nous élus de la majorité de la ville de Romainville, soutenons le binôme Corinne Valls et Daniel Guiraud pour ces élections départementales.

Nous connaissons l’expérience et les compétences de Corinne Valls et de Daniel Guiraud pour moderniser notre territoire et protéger les Séquano-Dionysiens d’un contexte économique et social difficile et nous pouvons compter sur eux.

Il serait dangereux de céder aux discours prônant uniquement des restrictions budgétaires et la casse sociale, aux discours portant sur l’austérité internationale sans aucune proposition concrète et réaliste pour le département. Il serait dangereux de céder comme certains, dont l’ancien maire de Romainville, aux amalgames, à la banalisation de l‘insulte, portés par une association de riverains qui utilise un vocabulaire emprunté à la sphère dieudonniste pour exprimer son mécontentement vis à vis de la municipalité. Il serait encore plus dangereux de céder à un discours de peur et d’exclusion que prônent des candidats ne connaissant pas notre canton et encore moins notre ville.

Nous devons poursuivre et consolider le redressement du département de la Seine-Saint-Denis. Corinne Valls et Daniel Guiraud, en tant que Maires et Vice-présidents, sont les seuls à porter un projet concret, solide et sérieux fondé sur l’égalité, la solidarité et la fraternité. Un projet qui s’appuie sur leur volonté profonde de combattre la ségrégation sociale et territoriale.

Corinne Valls et Daniel Guiraud sont les seuls à parler concrètement de ce que le Département apporte et peut apporter dans la vie de chacun d’entre vous.

Dès le 22 mars, il est nécessaire de poursuivre ce combat pour ce canton, pour ce département, pour les habitants, pour toutes celles et ceux dont le seul bien, est le service public.

Le 22 mars nous devons nous mobiliser pour bâtir une Seine-Saint-Denis toujours plus moderne et dynamique, pour continuer d’améliorer la qualité de vie et des services publics des romainvillois.

Le 22 mars, le seul vote utile est le vote de l’expérience, le vote pour un projet en faveur de l’éducation, de la culture, de la petite enfance, du sport, de la solidarité, des transports et de l’écologie urbaine.

Chaque voix compte! Le 22 mars, votez Corinne Valls et Daniel Guiraud.

 

Philippe Guglielmi, 1er Maire adjoint, Premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste

Jacques Champion, Président du groupe Mouvement de la Gauche citoyenne

Bruno Lotti, Président du groupe Socialiste

Stéphane Weisselberg, Président du groupe Europe Écologie – Les Verts

Viviane Van de Poele, Forum de Romainville

Marcel Trasi, Comité des citoyens gaullistes de Romainville

votons_photos_candidats         bulletin

BAT Profession de Foi VALLS GUIRAUD

Réunion publique à Bagnolet le 19 mars!

Corinne Valls, Daniel Guiraud, Marie Colou et Pierre Stoeber vous invitent à une réunion publique le jeudi 19 mars à 20h à Bagnolet – salle Pierre et Marie Curie (36, rue Pierre et Marie Curie)

En présence de Stéphane Troussel, Président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, Razzy Hammadi, Député de la 7ème circonscription de Seine-Saint-Denis et Tony Di Martino, Maire de Bagnolet.

De cette élection du 22 mars dépend l’avenir de notre Département, l’avenir des femmes et des hommes qui y vivent et veulent y vivre mieux !

Le 22 mars, chaque voix va compter, s’abstenir c’est laisser le champ libre à la droite et l’extrême droite!

A5_invitation_19_mars_(coul)       A5_invitation_19_mars_(coul)2