Un nouvel élan pour le développement urbain

L’action de la municipalité a toujours visé à l’amélioration du cadre de vie des romainvillois ! La charte promoteur en est un des moyens. Elle permet de lutter contre le risque de flambée des prix de l’immobilier, de permettre d’accéder à un parcours résidentiel ascendant tout en garantissant la construction de logements de qualité. En un mot elle permet une meilleure maîtrise !

Celle-ci va être modifiée, en prenant une nouvelle dimension afin de répondre à une demande exprimée, en rendant obligatoire l’information et la concertation des habitants.

Ainsi, d’ores et déjà, plusieurs projets ont été modifiés et / ou abandonnés. Il en va ainsi du quartier Youri Gagarine, où à l’occasion des réunions de concertation, les habitants et les référents ont exprimé leur souhait que soit diminué le nombre de logements projetés.

Au delà des chiffres farfelus avancés par certains, le Maire et les élu-e-s ont entendu et le projet sera diminué d’au moins 300 logements, dans le périmètre intra-muros. A cette déconcentration, s’ajoutera le déploiement d’une centaine de logements, de l’autre coté de la rue Vassou. Ainsi, de 1539 logements initialement prévus, nous l’ajustons à environ 1000 – 110 logements contre 880 aujourd’hui.

Ce faisant, cette restructuration concertée permettra de renforcer la mixité sociale et fonctionnelle.

Réponse de Corinne Valls à la lettre ouverte de Robert Clément

Voici la réponse de Madame le Maire de Romainville à la lettre ouverte de Robert Clément,

« Monsieur,

Votre lettre ouverte a attiré toute mon attention. Nous avons tous les deux conscience de la dangerosité du Front national. La haine, l’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie, le racisme, le fascisme, pour moi, comme pour vous, n’ont pas droit de cité dans notre pays.

Comme vous le soulignez, j’ai dénoncé la position du “ni-ni” qui revient à mettre sur un même pied d’égalité gauche et extreme droite. La droite nationale, à l’exception de quelques uns, et la droite romainvilloise, portent cette position qui n’est pas justifiable et vous me rejoignez dans cette critique.

Dans mon intervention, j’ai pris l’exemple de Marcel Trasi, à l’époque responsable du RPR qui avait appelé à voter en votre faveur face au Front national. Je tiens à vous remercier pour vos précisions.

Néanmoins à l’époque Marcel Trasi était encore responsable du RPR et à ce titre il avait appelé à battre le front national. Il faisait partie de cette droite républicaine qui a toujours privilégié le front républicain à cet insensé ni-ni.

Je ne pense pas avoir transigé avec la vérité en disant que Marcel Trasi a toujours combattu le Front national, même lorsqu’il n’était ni candidat, ni représenté dans une élection. Comme lui, nous n’hésitons jamais à faire bloc pour lutter et faire barrage à l’extreme droite et pour défendre nos valeurs, les valeurs de la République.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations. »

Lettre Clement

Merci!

Merci aux électrices et électeurs de Bagnolet, des Lilas et de Romainville d’avoir confirmé et amplifié la victoire de la gauche rassemblée sur notre canton. Même si l’on peut regretter ce taux d’abstention toujours trop élevé.
Merci aux électrices et électeurs de Seine-Saint-Denis de nous avoir à nouveau accordé leur confiance et permis que notre Département reste à gauche.
Autour de Stéphane Troussel, nous continuerons à œuvrer pour toujours plus de justice sociale et territoriale, pour toujours plus d’équité, d’égalité. Nous continuerons à œuvrer pour faire de la Seine-Saint-Denis un territoire toujours plus durable, dynamique, moderne et solidaire.

Corinne Valls                                                                        Daniel Guiraud