Inauguration de la nouvelle chaîne de tri sélectif

Hier soir, le Maire inaugurait aux côtés d’Hervé Marseille, Président du SYCTOM et en présence de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale et député de notre circonscription, de Philippe Galli, Préfet de la Seine-Saint-Denis, de Gérard Cosme, Président du Territoire Est Ensemble, de Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, la nouvelle chaîne de tri sélectif. C’est une étape importante dans la volonté de la Ville de réduire la quantité de déchets ménagers assimilés pour se rapprocher toujours plus du « Zéro déchet » et nous pouvons nous en réjouir. Mais ça n’est aujourd’hui pas suffisant pour une réduction totale des bio déchets à la source, c’est pourquoi nous devons continuer à agir dans ce sens. Voici le discours du Maire lors de l’inauguration :

 »

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale, Député de Seine-Saint-Denis,

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Président du Conseil de Territoire d’Est-Ensemble

Monsieur le Président du Syctom,

Monsieur le Président-Directeur général d’Urbaser Environnement

Mesdames et Messieurs,

Je suis ravie de vous retrouver ce soir pour inaugurer cette nouvelle installation de tri, plus performante, et salue l’investissement important réalisé par le Syctom afin d’anticiper les dispositions de la loi de Transition énergétique.

L’inauguration de cette nouvelle chaîne de tri est une étape importante. Une étape nécessaire qui marque notre volonté commune d’être plus vertueux. Une volonté partagée par les collectivités ici présentes, le Syctom naturellement, mais aussi portée avec détermination par les habitant-es du territoire.

Nos défis sont nombreux.

D’abord nous devons accompagner et amplifier la sensibilisation des habitants aux consignes de tri et créer les conditions pour réduire de 10 % d’ici 2020 la quantité de déchets ménagers assimilés. Les villes, Est Ensemble, doivent donc être les relais d’une communication et d’une sensibilisation efficaces pour qu’enfin le tri soit un réflexe.

Nous devons parallèlement promouvoir la réduction des bio déchets à la source, en déployant à grande échelle l’utilisation de composteurs collectifs ou individuels pour les habitants et commerçants du territoire, ou l’utilisation de solutions telles que les Eco-cleaner au sein de nos équipements. Je tiens ici à remercier le Président du Syctom qui soutient financièrement ces investissements pour nos établissements scolaires. Dans cette logique, Romainville accueillera prochainement deux poulailler, l’un sur la ZAC de l’Horloge au sein de la ferme urbaine portée par l’association Le Paysan urbain, l’autre au sein de la tour maraîchère. Pourtant, ces dispositifs ne seront certainement pas suffisants pour une réduction totale des bio déchets à la source. Alors que cette semaine Paris a annoncé la création d’une collecte des bio-déchets auprès des particuliers, que la ville de San Francisco oblige au compostage depuis de nombreuses années, nous devons plus que jamais porter les ambitions du programme « Zéro déchet » et trouver des solutions rapidement. La ville de Romainville est prête à s’engager dans cette démarche.

Nous le savons, l’enfouissement de nos déchets, le TMB ne sont pas des réponses pérennes et satisfaisantes aux enjeux qui nous sont aujourd’hui posés. À Romainville, l’abandon du projet d’usine de TRI-MÉCANO-BIOLOGIQUE par méthanisation est une victoire qu’ont accompagné les habitants et les associations. Nous n’avons pas d’autre solution aujourd’hui que de porter collectivement un projet pleinement vertueux si nous voulons qu’il soit accepté par tous.

Notre responsabilité, je te l’ai déjà dit Hervé, est d’accompagner une politique ambitieuse favorisant la réutilisation, le recyclage et enfin, quand rien d’autre n’est possible, la valorisation.

Pour cela, il faut, j’en suis convaincue, dépasser un modèle économique linéaire pour aller vers une économie circulaire pour une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires.

Nous avons ici, sur ce territoire, l’occasion de créer un véritable projet d’économie circulaire, créateur de nouveaux emplois et écologiquement vertueux. Demain ce n’est pas seulement une ressourcerie que nous devons réaliser à Romainville mais une véritable filière économique pour que le traitement des déchets à Romainville ne soit pas subi mais moteur d’une dynamique environnementale et économique vertueuse.

Je sais pouvoir compter sur la détermination de chacun d’entre nous et sur l’appui du Syctom, qui aujourd’hui a fait de Romainville l’unité de tri la plus performante de ses sites, pour initier un projet innovant et durable et je vous en remercie. »

 

Publicités

Fiers de construire notre ville

Romainville est devenue la première ville bâtisseuse de France. C’est une fierté et un gage de dynamisme maîtrisé.

La municipalité de Romainville conduit depuis les années 2000 une transformation urbaine profonde à travers de nombreux projets d’aménagement dans les quartiers d’habitat social, la création de Zones d’aménagement concerté ou encore à la conduite d’opérations de requalification du centre ancien afin de recoudre le cœur de ville et d’assurer pour tous les Romainvilloises et Romainvillois un cadre de vie agréable au sein de logements durables et de qualité.

Les projets s’intègrent dans un projet de ville maîtrisé grâce à la charte promoteurs qui permet de créer, en limitant les prix de sortie des logements, un véritable parcours résidentiel pour les habitants du territoire tout en garantissant la participation des opérateurs au financement des équipements publics. Des équipements indispensables pour assurer à chacun sa place dans la ville et conserver la singularité du territoire en proposant un cadre de vie amélioré aux habitants actuels et un accueil de qualité aux nouveaux habitants.

Ce projet de ville est synonyme de développement humain, social, économique et commercial visant à renforcer la mixité sociale et fonctionnelle tout en créant de véritables opportunités d’emplois et de parcours résidentiel, afin de proposer à tous de vivre dans une ville durable et résiliente.