Pour le second tour nous votons sans hésitation Emmanuel Macron

Déclaration de la majorité municipale MGC, PS, EELV, Forum de Romainville

« Au regard des résultats de ce premier tour de l’élection présidentielle, ce qu’il faut retenir c’est que le 7 mai il est impératif de nous rassembler autour de nos valeurs de gauche, les valeurs républicaines. Il est impératif de voter pour Emmanuel Macron et contrer de fait sans appel l’extrême droite.

Oui à l’instant, il ne s’agit plus de tergiverser, de chercher des faux fuyants quand on est attaché à la France, à ses habitants et nous le redisons aux valeurs républicaines, pour le second tour nous votons sans hésitation Emmanuel Macron et c’est ce que la majorité municipale appelle les romainvilloises et les romainvillois à faire. »

 

résultats de la commune au 1er tour

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
M. Jean-Luc MÉLENCHON 3 564 24,60 35,46
M. Emmanuel MACRON 2 307 15,92 22,96
Mme Marine LE PEN 1 350 9,32 13,43
M. François FILLON 1 190 8,21 11,84
M. Benoît HAMON 983 6,78 9,78
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 267 1,84 2,66
M. François ASSELINEAU 136 0,94 1,35
M. Philippe POUTOU 119 0,82 1,18
Mme Nathalie ARTHAUD 57 0,39 0,57
M. Jean LASSALLE 53 0,37 0,53
M. Jacques CHEMINADE 24 0,17 0,24

 

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 14 489
Abstentions 4 196 28,96
Votants 10 293 71,04
Blancs 176 1,21 1,71
Nuls 67 0,46 0,65
Exprimés 10 050 69,36 97,64

Le site du Syctom ne doit pas accueillir d’incinérateur

Le site du Syctom de Romainville qui reçoit 350 000 tonnes d’ordures ménagères résiduelles (OMR) chaque année, dont plus du tiers est en provenance directe du bassin d’Est Ensemble a été modernisé, humanisant davantage la chaîne de tri et permettant un traitement effectif de tous les plastiques.

Mais cette modernisation appelle d’autres préconisations afin de répondre à l’enjeu majeur du traitement des ordures ménagères résiduelles, ainsi qu’à l’amélioration du traitement urbain dans tout le territoire.

Ne pas reproduire les erreurs du passé, avec le TMB, projet porté par le Syctom jusqu’en 2015, ne signifie pas que nous ne devrions rien faire en matière de traitement des bio-déchets, de valorisation des ordures ménagères résiduelles. Ensemble, nous devons donc créer les conditions pour non seulement diminuer le tonnage des OMR, augmenter considérablement la part de ces déchets valorisés et tendre in fine vers une politique zéro déchet.

Mais surtout nous devons rester vigilants pour que ce site ne voit pas l’arrivée d’un incinérateur. Le traitement complet sur place des déchets en vue de la production d’une énergie à travers les combustibles solides de récupération (CSR) ne nous semble pas adapté. C’est dans ce sens que le Maire de Romainville est intervenue en conseil de territoire afin que la note de positionnement d’Est ensemble soit la plus précise et unanime possible et qu’elle corresponde pleinement aux attentes et aux ambitions que nous souhaitons pour notre territoire.

Budget 2017 – Intervention de Patrice Calsat, Maire-adjoint aux finances

Le budget primitif de 2017 présenté ce soir par la majorité municipale est un budget ambitieux qui renforce les actions de notre service public local et qui prépare l’avenir et tout cela sans augmenter les taux de fiscalité.

Car oui, encore une fois et nous le revendiquons fièrement, nous venons de voter les taux de la fiscalité et pour la 9ème année consécutive depuis la baisse de 2% des taux de fiscalité votée en 2008, les Romainvillois n’ont eu à subir aucune augmentation des taux locaux de fiscalité et cela tout en continuant à investir massivement dans les équipements publics et en ne supprimant aucun service public.

Cela est possible grâce aux engagements de l’État qui assure une péréquation équitable entre les territoires alors que trop souvent nous entendons uniquement que l’État diminue unilatéralement les dotations. En effet, si on observe une diminution de la DGF, la politique de justice sociale menée par le gouvernement depuis 2012 permet d’assurer une péréquation juste entre les territoires, et les mesures de soutien à l’investissement local.

L’équilibre global de ce budget de 105 711 543,59 €, a été réalisé grâce comme chaque année à une maîtrise des dépenses de fonctionnement sans diminution du service public ni les subventions aux associations qui forment le lien social au sein de la commune et à une recherche permanente de subventions auprès des autres institutions mais également à travers la négociation de PUP comme l’a souligné Madame le Maire. J’en profite pour remercier notre député, Claude Bartolone, qui tout au long de la mandature, a utilisé sa réserve parlementaire pour financer de nombreux projets dans notre ville.

Nous gérons sainement le budget de notre commune car nous matrisons parfaitement notre endettement tout en investissant massivement pour offrir aux romainvillois des équipements publics de qualité.

En 2017 nous poursuivrons de nombreuses politiques publiques

  • Pour l’emploi et l’insertion (forum mode de garde, projets citoyens, accueil de services civiques, clauses d’insertion….)

  • pour notre jeunesse (développement des modes de garde et des actions en direction de la petite enfance, déploiement d’actions éducatives dans le cadre du PEDT, mise en place de la carte scolaire, des investissements conséquents pour les établissements scolaires)

  • pour l’ensemble des romainvillois avec des temps festifs (forum de rentrée, semaine éco-citoyennes…) une offre culturelle renforcée et un développement des actions en faveur de la pratique sportive.

  • Pour la prévention et la sécurité avec la mise en œuvre du CLSPD

  • pour renforcer les solidarités et l’accès aux soins (développement des actions à destination des plus fragiles, renforcement de l’offre de soin et d’accueil des situations de handicap renforcée …)

Au total, la section de fonctionnement représentera donc 57 063 314,10 € en dépenses comme en recettes et avec laquelle nous continuons à œuvrer pour le quotidien de nos concitoyens à travers le maintien et le renfort de nombreuses politiques publiques et la création de nouvelles actions pour répondre aux attentes des romainvillois tout en maîtrisant les coûts.

La section d’investissement représente cette année 48 648 229,49 € dont plus de 36 millions pour les investissements d’équipements. C’est un choix déterminé et volontariste pour préparer la ville de demain, améliorer le quotidien des romainvillois tout en préservant l’économie locale et l’emploi. Chaque année je souligne de la nécessité de l’investissement local car que 70 % de l’investissement public est assuré par les collectivités locales, il est donc primordial pour l’économie que ces collectivités poursuivent leurs efforts d’investissement.

Le budget d’investissement 2017 permettra

les premiers travaux de réhabilitation du complexe sportif Paul Baldit : 2 500 000€

– l’entretien des écoles : 811 000 € dont 390 000€ pour l’embellissement de l’école Marcel Cachin

– l’entretien et aménagement des bâtiments communaux (hors écoles): 589 000€

– la réhabilitation de l’ancien CMS pour l’accueil de services municipaux : 1 345 000 euros

– la construction d’une maison de santé pluri-professionnelle aux bas-pays : 400 000€

la pose d’aires de jeu (square Libre Pensée et André Léonet) : 90 000€

– la réalisation d’une aire de jeux libres sur la plaine centrale du quartier Marcel Cachin : 90 000€

la fin des travaux de voirie rue Alexandre Dumas: 620 000 euros

l’extension du réseau de fibre optique : 235 000€

la réfection de la cour de l’école Paul Langevin : 320 000€

les études relatives à la rénovation du quartier Youri Gagarine : 1 100 000€

la construction du groupe scolaire Maryse Bastié et de la crèche départementale : 11 900 000€

le lancement des études relatives à la construction d’un nouveau groupe scolaire aux bas-Pays : 100 000€

l’aménagement scénique de la salle de spectacle de l’espace Jacques Brel : 60 000€

– la construction d’une annexe à l’espace de proximité Nelson Mandela en remplacement du Mille-club: 400 000€

– le lancement des études relatives à la rénovation du Palais des fêtes : 34 200€

– l’opération jardin’Emoi : 10 000€

– la mise en place du plan vélo (création de bandes et doubles sens cyclables ainsi que l’installation de parking à vélo) : 74 000€

– la construction d’un carré 16-25 ans dans le quartier Youri Gagarine : 840 000€

Vous le voyez, Romainville et notre majorité municipale peuvent donc être fières de proposer un budget d’engagement, un budget volontariste qui investit pour l’avenir tout en maintenant un service public local de qualité.

Le budget primitif 2017 est conforme aux orientations budgétaires présentées lors du Débat d’Orientations Budgétaires.

Il s’équilibre en mouvements budgétaires à 105 711 543,59 € se décomposant comme suit:

  • Section de fonctionnement : 57 063 314,10 €

  • Section d’investissement : 48 648 229,49 €

Il reprend bien sûr l’affectation de résultat du Compte administratif et les restes à réaliser 2016.

Comme l’a souligné Madame le Maire, à la veille d’élections présidentielles et législatives incertaines, je tiens à rappeler que notre majorité municipale a, en permanence, comme fil rouge, la volonté de protéger les romainvilloises et les romainvillois, de préparer avec et pour eux l’avenir et pour ce faire d’innover à chaque fois que nécessaire et possible.

Budget 2017 – Intervention de Jacques Champion, Maire-adjoint

Le groupe MGC s’associe pleinement à ce budget qui s’inscrit dans la vision que nous avons de notre ville. Une ville qui renforce toujours plus son service public local qui améliore le quotidien des romainvilloises et des romainvillois en investissant massivement et qui préserve leur pouvoir d’achat.

Cette année encore nous n’augmenterons pas l’impôt local. Pour la 9ème année consécutive la part communale des impôts locaux restera stable. Ce n’est certes pas la volonté des élus de la droite et du centre qui après avoir voté contre la stabilité des impôts l’année dernière, s’abstienne cette année.

Les élus du MGC respectent les engagements pris devant les électeurs en n’augmentant pas les impôts locaux d’une part mais également en s’opposant à toute hausse des taxes proposées par Est Ensemble (cotisation foncière des entreprises, taxe d’enlèvement des ordures ménagères, taxe redevance d’assainissement, tarifs des conservatoire) sous prétexte d’harmonisation qui pénalise à chaque fois les romainvilllois.

Et ce n’est pas le cas des élus de l’opposition qui ont voté l’augmentation à Est Ensemble.

Notre budget est un budget prévoyant car il investit pleinement pour l’avenir de notre ville.

Après plus de 31 millions d’investissement en 2016, nous investirons en 2017 plus de 36 millions dans les équipements publics car l’investissement est primordial pour préparer l’avenir de Romainville et de ses habitants.

  • Des investissements pour les enfants et les jeunes (aires de jeux, groupe scolaire Maryse-Bastié, réfection de la cour de l’école Langevin, lancement des études pour un nouveau groupe scolaire aux Bas-Pays, entretien lourd des groupes scolaires, construction d’un carré 16-25 ans dans le quartier Youri Gagarine)
  • Des investissements pour les sportifs (premiers travaux de réhabilitation du complexe Paul Baldit)
  • Des investissements pour la culture (aménagement de la salle de spectacle de l’espace Brel et études pour la rénovation du palais des fêtes)
  • Des investissements pour le développement durable (tour maraîchère, jardin’Emoi et plan vélo)
  • Des investissements pour la santé (construction d’une maison de santés pluri-professionnelles aux bas-pays)
  • Des investissements pour l’aménagement de notre ville (travail d’entretien lourd à la fois sur notre patrimoine et sur la voirie, études relatives à la rénovation du quartier Gagarine, extension du réseau de fibre optique, regroupement dans de meilleures conditions des services municipaux avec la réhabilitation de l’ancien CMS, construction d’une annexe à l’espace de proximité Nelson Mandela)

Je tiens également à saluer la bonne gestion des deniers publics car les élus de la majorité maitrisent les dépenses de fonctionnement tout en renouvelant, modernisant, développant le service public local. Je souligne également le désendettement exceptionnel de notre commune.

Cela montre notre détermination et notre ambition pour Romainville.

Une année de plus, le budget met en exergue toutes les valeurs portées par la majorité municipale, des valeurs qui nous conforte dans nos engagements vis-à-vis de la population Romainviloise. Je ne vous surprendrai pas donc en disant que nous voterons ce budget qui défend et renforce le service public local, qui protège et rassemble ses habitants tout en répondant concrètement à leurs besoins, un budget qui innove, qui améliore notre cadre de vie, qui renforce la cohésion sociale, un budget qui prépare l’avenir de Romainville.

Budget 2017 – Intervention de Corinne Valls, Maire

Notre budget primitif pour l’année 2017 est conforme aux orientations budgétaires présentées le mois dernier. Un budget qui cette année encore s’accroît en terme d’investissement (48 648 229,49 euros) et pour lequel nous avons poursuivi nos efforts pour une maîtrise du fonctionnement (57 063 314,10 euros) tout en améliorant la qualité du service public.

Si cette année encore nous sommes en capacité d’investir de manière conséquente, c’est à travers une gestion saine et équilibrée de nos ressources et notamment de nos recettes. Nous entendons ici où là que la baisse des dotations de l’État nuirait aux collectivités locales.

Nous avons pu compter sur une politique gouvernementale visant à assurer une péréquation équitable entre les territoires et donc, au nom de ce principe à soutenir des villes comme Romainville. Si nous ne connaissons pas encore les montants précis des dotations de l’État pour l’année 2017, nous pouvons espérer pour une année encore un soutien nécessaire à l’investissement.

N’en déplaise à certains, c’est aussi à travers les projets urbains partenariaux, que nous dégageons des marge de manœuvre afin de continuer à renouveler et accroître les équipements publics sur la ville. En 2016 les conventions PUP (projet urbain partenarial) ont représentés une recette de 580 024 euros, pour 2017, le montant prévu est de 1 658 000 euros. Autant de recettes qui permettent de financer des écoles, des travaux de voiries, des services publics.

Cette année, notre budget est marqué par un désendettement exceptionnel de notre collectivité qui, conjugué aux faibles taux d’intérêt, nous permette d’emprunter pour conforter les investissements en cas de besoin.

A la lumière de ces éléments, cette année encore nous n’allons pas accroître la pression fiscale sur les Romainvillois. Pour la 9ème année consécutive la part communale des impôts locaux restera stable ! C’est ici un engagement pris devant les électeurs que nous respectons.

Je sais que l’opposition municipale trouvera encore à redire sur ce budget. Que vous trouverez à redire sur nos choix budgétaires qui visent à mieux maîtriser l’énergie en réhabilitant les équipements, à développer les mobilités, à soutenir le développement économique et l’ESS, à renforcer les services publics. Je pense à toutes les actions portées par les services à la population pour mieux accompagner les habitants, en terme d’éducation, de loisirs, de culture. Des champs de l’action publique pour lesquels nous investissons massivement depuis de nombreuses années en mettant en œuvre un projet de ville pour tous.

Des domaines aussi pour lesquels nous n’excluons jamais les opportunités.

Je pense à la Fondation Fiminco qui porte un projet de + de 9 000 m² dédié à la culture sur la ZAC de l’Horloge. Un projet qui ne coûte pas un centime aux Romainvillois, qui ne rapporte pas un centime aux élus non plus, je suis navrée d’avoir à le préciser mais certains tentent de le faire croire…

Un projet privé donc, pour lequel il y a un accompagnement politique fort c’est certain car nous sommes soucieux de renforcer la culture pour compléter l’offre proposée aux habitants et pour renforcer l’attractivité de notre territoire. Un, des projets comme celui porté par Nexity sur les Coudes Cornettes, où depuis février dernier un EPHAD de plus de 100 places a ouvert, qui participe au mieux vivre dans la ville des habitants.

Des projets nous en avons, nous en portons directement à travers les ZAC, le NPNRU Gagarine, les transports en commun, nous en accompagnons le mieux possible avec les moyens juridiques dont nous disposons. Nous en freinons d’autres aussi pour maîtriser au mieux les constructions sur les parcelles privées. Ces projets s’inscrivent tous dans la conduite logique de notre projet de ville, de nos engagements pris vis à vis de la population.

Notre projet est aujourd’hui en phase opérationnelle, je le dis et je le répète, le développement des transports en commun, de l’offre de logements, sociaux et privés, la création de nouveaux équipements publics nécessitent des travaux. Ces travaux ne durent qu’un temps mais permettent aux Romainvillois et Romainvilloises un parcours résidentiel ascendant, à de nouveaux habitants de s’installer à Romainville et en conséquence à de nombreux commerces de se développer sur le territoire durablement.

Ce budget est un peu particulier, car tous ici, à quelques semaines de l’élection présidentielle, nous ignorons dans quelle mesure l’Etat accompagnera demain les collectivités locales, nous savons seulement que les programmes portent des ambitions bien différentes pour le développement des territoires, pour l’avenir de notre société.

Dans ce contexte, en espérant le mieux pour le budget 2018, nous pouvons cette année encore nous féliciter pour ce budget sans précédant en terme d’investissement, raisonnable en terme de fonctionnement qui nous permet de poursuivre notre projet de ville pour toujours plus et mieux protéger, rassembler, innover et transformer.

Je remercie l’ensemble des élus de la majorité municipale, la direction générale et les agents de la Ville qui chaque année, à l’occasion de la définition du budget, s’attachent avec rigueur et enthousiasme à améliorer le service public.