Réunion publique de concertation sur l’avenir du site du Syctom

Intervention de Corinne Valls, Maire de Romainville, lors de cette première réunion publique de concertation

« Monsieur le Président du Syctom, Monsieur le garant de concertation, Mesdames, Messieurs,

J’ai le plaisir de vous recevoir ce soir à Romainville pour la première réunion publique de concertation sur l’avenir du site de transfert et de tri situé aux Bas Pays.

Certains ici se souviennent des débats sur le projet de tri-mécano-biologique et méthanisation qui ont débuté ici même le 1er février 2012 à l’occasion d’un moratoire. Un moratoire rendu nécessaire à l’époque pour reprendre une concertation à partir d’un projet ficelé. Suite à une décision de justice en 2015, le projet de TMB méthanisation a été abandonné.

Aujourd’hui, les besoins de modernisation du centre de tri et de transfert de Romainville sont criants. Le Syctom a engagé un dialogue depuis plusieurs mois avec les élus des territoires concernés, avec les associations pour que nous puissions définir ensemble un projet à partir d’hypothèses. Cette démarche de co construction portée par le Syctom est à saluer.

Le Syctom, la municipalité, le territoire d’Est Ensemble ont un objectif commun : porter un débat constructif pour ne pas revivre les passions passées et porter collectivement un projet ambitieux pour mieux traiter nos déchets et préserver notre environnement.

Permets moi Hervé de reprendre tes propos formulés à l’occasion d’un atelier-rencontre sur la mixité urbaine en avril dernier « Il faut que le projet soit beau, que l’on compense, récompense les territoires qui accueillent ces installations et traitent les déchets des communes voisines. Enfin, il faut que l’installation soit un objet de valorisation pour le territoire, tant par son architecture que par ses performances ».

En ce sens la majorité municipale a eu l’occasion de s’exprimer sur sa vision du site en devenir et les exigences que nous portons : utiliser la voie fluviale pour l’évacuation des déchets, développer le traitement des bio déchets, maintenir et optimiser la déchetterie actuelle et créer une ressourcerie. Ces évolutions vont dans le sens d’une gestion plus durable de nos déchets et d’une revalorisation indispensable pour préserver et valoriser notre environnement.

La majorité municipale a aussi rendu publique depuis plusieurs mois sa position pour un projet maintenant les fonctions actuelles du site en les modernisant, en optimisant la gestion de déchets mais en écartant l’hypothèse de la création sur site d’une chaufferie à partir de combustibles solides de récupération. Cette solution n’est pas attendue par la collectivité pour répondre à des besoins en énergie, il y a aujourd’hui des systèmes plus durables qui par ailleurs ne nécessiteraient pas de déployer des réseaux sur un secteur qui sera en partie aménagé à l’horizon 2023.

Parallèlement à la définition du programme du SYCTOM, nous travaillons à la réduction massive des déchets sur le territoire pour une politique publique vertueuse. Pour exemple, dans le cadre du Plan déchet municipal des collectes sélectives de bio-déchets seront mise en place dès cet automne au sein de toutes les écoles, pour les particuliers et les professionnels dans le secteur du Bas Pays, et enfin pour les commerçants du marché du centre. Nous entendons rapidement généraliser ces expériences pour réduire drastiquement les ordures ménagères résiduelles et poursuivons la sensibilisation pour améliorer le tri sélectif. Il est de la responsabilité de chacun de prendre la mesure de l’impact de nos déchets sur l’environnement !

Ici ce soir, je sais que nous partageons cette ambition pour l’avenir de notre territoire. Je remercie encore le SYCTOM qui par son soucis du dialogue engage une large concertation. Je comprends leur souhait d’exposer les trois solutions envisagées afin d’assurer une réflexion partagée et éclairée sur l’ensemble des solutions pouvant être apportées.

C’est dans cet esprit que je souhaite donc que les débats à venir soient constructifs et nous permettent de définir ensemble, Syctom, associations, riverains, un projet de qualité pour notre territoire.  Je vous remercie. »

IMG_4054 (002).JPG

Publicités

Budget 2017 – Intervention de Corinne Valls, Maire

Notre budget primitif pour l’année 2017 est conforme aux orientations budgétaires présentées le mois dernier. Un budget qui cette année encore s’accroît en terme d’investissement (48 648 229,49 euros) et pour lequel nous avons poursuivi nos efforts pour une maîtrise du fonctionnement (57 063 314,10 euros) tout en améliorant la qualité du service public.

Si cette année encore nous sommes en capacité d’investir de manière conséquente, c’est à travers une gestion saine et équilibrée de nos ressources et notamment de nos recettes. Nous entendons ici où là que la baisse des dotations de l’État nuirait aux collectivités locales.

Nous avons pu compter sur une politique gouvernementale visant à assurer une péréquation équitable entre les territoires et donc, au nom de ce principe à soutenir des villes comme Romainville. Si nous ne connaissons pas encore les montants précis des dotations de l’État pour l’année 2017, nous pouvons espérer pour une année encore un soutien nécessaire à l’investissement.

N’en déplaise à certains, c’est aussi à travers les projets urbains partenariaux, que nous dégageons des marge de manœuvre afin de continuer à renouveler et accroître les équipements publics sur la ville. En 2016 les conventions PUP (projet urbain partenarial) ont représentés une recette de 580 024 euros, pour 2017, le montant prévu est de 1 658 000 euros. Autant de recettes qui permettent de financer des écoles, des travaux de voiries, des services publics.

Cette année, notre budget est marqué par un désendettement exceptionnel de notre collectivité qui, conjugué aux faibles taux d’intérêt, nous permette d’emprunter pour conforter les investissements en cas de besoin.

A la lumière de ces éléments, cette année encore nous n’allons pas accroître la pression fiscale sur les Romainvillois. Pour la 9ème année consécutive la part communale des impôts locaux restera stable ! C’est ici un engagement pris devant les électeurs que nous respectons.

Je sais que l’opposition municipale trouvera encore à redire sur ce budget. Que vous trouverez à redire sur nos choix budgétaires qui visent à mieux maîtriser l’énergie en réhabilitant les équipements, à développer les mobilités, à soutenir le développement économique et l’ESS, à renforcer les services publics. Je pense à toutes les actions portées par les services à la population pour mieux accompagner les habitants, en terme d’éducation, de loisirs, de culture. Des champs de l’action publique pour lesquels nous investissons massivement depuis de nombreuses années en mettant en œuvre un projet de ville pour tous.

Des domaines aussi pour lesquels nous n’excluons jamais les opportunités.

Je pense à la Fondation Fiminco qui porte un projet de + de 9 000 m² dédié à la culture sur la ZAC de l’Horloge. Un projet qui ne coûte pas un centime aux Romainvillois, qui ne rapporte pas un centime aux élus non plus, je suis navrée d’avoir à le préciser mais certains tentent de le faire croire…

Un projet privé donc, pour lequel il y a un accompagnement politique fort c’est certain car nous sommes soucieux de renforcer la culture pour compléter l’offre proposée aux habitants et pour renforcer l’attractivité de notre territoire. Un, des projets comme celui porté par Nexity sur les Coudes Cornettes, où depuis février dernier un EPHAD de plus de 100 places a ouvert, qui participe au mieux vivre dans la ville des habitants.

Des projets nous en avons, nous en portons directement à travers les ZAC, le NPNRU Gagarine, les transports en commun, nous en accompagnons le mieux possible avec les moyens juridiques dont nous disposons. Nous en freinons d’autres aussi pour maîtriser au mieux les constructions sur les parcelles privées. Ces projets s’inscrivent tous dans la conduite logique de notre projet de ville, de nos engagements pris vis à vis de la population.

Notre projet est aujourd’hui en phase opérationnelle, je le dis et je le répète, le développement des transports en commun, de l’offre de logements, sociaux et privés, la création de nouveaux équipements publics nécessitent des travaux. Ces travaux ne durent qu’un temps mais permettent aux Romainvillois et Romainvilloises un parcours résidentiel ascendant, à de nouveaux habitants de s’installer à Romainville et en conséquence à de nombreux commerces de se développer sur le territoire durablement.

Ce budget est un peu particulier, car tous ici, à quelques semaines de l’élection présidentielle, nous ignorons dans quelle mesure l’Etat accompagnera demain les collectivités locales, nous savons seulement que les programmes portent des ambitions bien différentes pour le développement des territoires, pour l’avenir de notre société.

Dans ce contexte, en espérant le mieux pour le budget 2018, nous pouvons cette année encore nous féliciter pour ce budget sans précédant en terme d’investissement, raisonnable en terme de fonctionnement qui nous permet de poursuivre notre projet de ville pour toujours plus et mieux protéger, rassembler, innover et transformer.

Je remercie l’ensemble des élus de la majorité municipale, la direction générale et les agents de la Ville qui chaque année, à l’occasion de la définition du budget, s’attachent avec rigueur et enthousiasme à améliorer le service public.

Discours de Corinne Valls en hommage à Léon Klein

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale, mon cher Claude

Mesdames et messieurs les élus

Mesdames et Messieurs les représentants des associations des anciens combattants et de la mémoire

Mesdames et messieurs les porte drapeaux

Mesdames et messieurs, chers amis

 

C’est avec une très grande émotion que nous nous retrouvons réunis aujourd’hui en cette maison du peuple pour rendre hommage à Léon Klein.

Chacun comprendra que mes premiers mots aillent a Daniele et Serge, a Michèle, Madeleine, a leur famille pour leur présenter, au nom de la municipalité toutes nos plus sincères condoléances.

J’ai voulu pour parler de Léon, a Léon, ceindre l’écharpe tricolore, l’écharpe de Maire parce que Léon c’est avant tout le résistant, celui de la MOI, l’évadé du dernier convoi en partance de la gare de Bobigny pour Buchenwald.

C’est le militant des associations d’anciens combattants, le passeur de mémoire notamment aux cotes de son, de notre ami Albert Giry, disparu, lui aussi, bien trop tôt.

Et je ne saurais que trop remercier pour sa présence et l’hommage qu’il va lui rendre, notre député Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale qui rajoute à cette cérémonie pour Léon le caractère officiel qu’il méritait bien.

L’écharpe tricolore en mémoire de Léon, également parce qu’il a joué un rôle dans la vie politique de notre ville.

Jeudi soir encore, quelques heures avant de s’éteindre, il me disait combien il était heureux et fier d’avoir participe à notre réélection.

Nous nous étions rencontrés au sein du Parti Communiste mais l’adhésion de Léon, si elle s’appuyait sur une idéologie parfaitement maitrisée, n’était nullement partisane. Son appétence pour la vie, peut être parce qu’il avait failli la perdre plusieurs fois durant cette période sombre de l’histoire de notre pays, donnait a son engagement un relief humain et humaniste, un refus de toute forme d’injustice.

Et tout naturellement avec Albert, Jacques et d’autres amis, il a constitue en 2001 le groupe des 13 dits dissidents du PC, puis le mouvement des citoyens communistes et enfin, parce que cela faisait partie de notre évolution, le mouvement de la gauche citoyenne.

Oui il était comme cela Léon, toujours a scruter l’horizon, à voir plus loin que l’instant présent pour construire une vie meilleure.

C’est dire l’exemple qu’il a été pour moi et tout ce qui nous rapprochait. Tu le sais Daniele, il était mon père romainvillois, j’étais son autre fille, celle de Romainville, celle de son engagement politique, jusqu’en mars dernier encore.

Même quand il était fatigué, toujours tiré à quatre épingles, fort élégant, comme le lui avait appris son métier de tailleur, il était présent à nos réunions, à tous les moments de campagne  électorale car tout manquement lui aurait été intolérable.

Oui tu nous as Léon accompagné au long de ces années les amis du MGC et moi, comme tu l’as fait pour les adhérents de la maison du combattant et de la mémoire, en donnant systématiquement ton opinion, en prodiguant des conseils.

Mais aujourd’hui nous avons bien du mal à entendre ta dernière recommandation à Daniele. Comment veux tu que nous ne soyons pas tristes, comment refouler nos larmes.

Bien sur pour nous tous tu demeures cet amoureux effréné de la vie, le danseur de Charleston et de tango, j’entends ton rire et, comme chacun d’entre nous, je n’oublierai pas l’homme de valeurs, le défenseur de la République que tu es.

Nous t’aimons

Déclaration de Corinne Valls – Résultats des élections européennes – 25 mai 2014

Comme lors des élections précédentes, nous pouvons constater une moindre participation à cette élection européenne.

En France, à Romainville, comme dans de nombreux pays européens, la forte poussée de l’extrême droite doit interroger tous les républicains.

En ce qui concerne la majorité municipale, nous sommes plus que jamais convaincus de la nécessité du combat contre les idées rétrogrades, réactionnaires et conservatrices. Cela a été tout le sens de notre engagement, avant et depuis mars dernier d’autant que le scrutin de ce jour confirme les composantes de la majorité municipale comme première force de la gauche et première force sur cette ville.

Cette précision n’obère pas notre volonté d’être toujours plus et mieux à l’écoute des replis, des désespérances et des attentes fortes et légitimes de nos concitoyens.

Bien que toutes les réponses aux interrogations exprimées aujourd’hui ne puissent venir de l’échelon local, nous prendrons toute notre part à celles-ci.

Parce que nous sommes profondément républicains et laïcs, parce que même si nous n’avons pas à rougir de nos résultats, nous n’accepterons jamais un score excessif de l’extrême droite et nous prendrons dans les semaines qui viennent des initiatives de nature à redonner de la force à la démocratie.

Au regard de ces résultats nationaux, j’appelle toutes les forces de gauche et républicaines à oublier les postures et prises de position partisanes face au quotidien, pour agir ensemble.

Discours de Corinne Valls – Commémoration du 8 mai 1945

20140508_commemoration liberation_0097

Mesdames et messieurs les élus,

Mesdames et messieurs les représentants des associations d’anciens combattants,

Mesdames et messieurs,

Chers amis,

Le 8 mai 1945, voilà 69 ans, fut signé à Berlin, l’acte solennel de capitulation sans condition de l’Allemagne nazie qui mettait fin à la seconde guerre mondiale. Ainsi s’achevait nombre d’années de terreur, de souffrance, de spoliations irréparables et de privations. Lire la suite